Archives de catégorie : Vos élus

L’opposition Municipale d’Amiens prend Rendez Vous pour 2020

L’opposition Municipale à la Mairie d’Amiens s’est réunie, le 31 Mars, dans la Salle des Provinces Françaises, à Etouvie, pour faire le point sur la politique menée par la droite au pouvoir, après deux ans de mandat.

Elle dénonce

1/ Les renoncements à de nombreux projets impulsés par la Municipalité de Gauche précédente

2/ l’absence de vision à moyen et long terme pour la Ville

Les renoncements :

a/   Le Tramway. Il était un projet structurant, qui faisait entrer Amiens dans la modernité. Il est remplacé par un bus à haut niveau de service(B.H.N.S), dont on peut craindre qu’il ne soit pas beaucoup plus performant que les bus actuels, car il ne sera pas en site propre et donc restera englué dans la circulation automobile.

b/   La 4ème piscine, à Etouvie, ne verra pas le jour. A la place, la piscine George Vallerey sera rénovée par une entreprise privée, et confiée à sa gestion pour 23 ans. L’opposition craint une inflation des prix. C’est, de plus, un choix idéologique pour la clientèle de la droite, qui habite majoritairement le Sud d’Amiens et un bras d’honneur à la population populaire d’Etouvie, qui ne part pas souvent en vacances.

c/ Le réseau de chaleur Sud est en panne. La droite cherche, depuis 2 ans, à mettre sur pied une SEM, qui a du mal à voir le jour.

Continuer la lecture de L’opposition Municipale d’Amiens prend Rendez Vous pour 2020

Share Button

Barbara Pompili: Pourquoi j’ai quitté EELV?

barbara pompiliElle était la dernière des trois coprésidents à ne pas avoir rendu carte. C’est désormais chose faite. Après Jean-Vincent Placé et François de Rugy, Barbara Pompili, coprésidente du groupe écologiste à l’Assemblée nationale, a décidé de démissionner. Quinze ans après avoir adhéré chez les Verts, la députée de la Somme ne se reconnaît plus dans Europe Ecologie-Les Verts depuis le choix des militants du Nord-Pas-de-Calais-Picardie de s’allier avec le Parti de gauche au premier tour des régionales.

Pourquoi avez-vous décidé de quitter EELV ? (interview du »Monde » du 30 Septembre 2015)

J’ai décidé de reprendre ma liberté pour pouvoir faire ce qui est juste et me consacrer à l’essentiel. J’ai très mal vécu le choix qui a été fait par 274 militants de ma région d’une stratégie de division de la gauche. Cette stratégie risque de nous orienter vers une victoire du Front national. Elle a été validée au niveau national par mon parti : j’en tire les conséquences. Je quitte EELV et je me mets en retrait des partis politiques.

Vous ne rejoignez pas Ecologistes !, le parti de MM. de Rugy et Placé ?

Ce que François, Jean-Vincent et d’autres contribuent à construire va amener à une refondation de l’écologie politique et je regarde ça avec sympathie. Mais ce n’est pas ma priorité. Pour l’heure, en tant qu’élue du Nord – Pas-de-Calais – Picardie, je veux tout faire pour empêcher une victoire de Marine Le Pen ou de la droite dure. Les premières victimes en seraient les habitants de la région. Je suis assez sidérée de voir qu’il y a assez peu de réactions face à cela.

Que souhaitez-vous faire ? Etre candidate ? Continuer la lecture de Barbara Pompili: Pourquoi j’ai quitté EELV?

Share Button

Pascale Boistard élue 1ère Secrétaire fédérale de la Somme

Le 15 Novembre dernier, les 1458 adhérents au PS d’Amiens étaient appelés à voter pour élire leur 1er Fédéral et les secrétaires des 3 sections de la Ville

Les résultats sont les suivants: Pascale Boistard, députée de la 1ère circonscription d’Amiens, est élue 1ère Secrétaire Fédérale avec 60% des suffrages exprimés(505 voix) contre  329 voix pour Benjamin Lucas, qui a créé la surprise en réalisant un très bon score, dont il se disait lui même surpris.

Section Jean Jaurès(146 adhérents): Benjamin Lucas est élu avec 48 voix contre 37 pour son Challenger Thierry Bontë, adjoint au Maire d’Amiens.

Section Léon Blum(129 adhérents): Mohammed Boulafrad est élu avec 38 voix seulement face à Zhora Bouziani(23 voix).

Section François Mitterand(185 adhérents): Francis Lec est réelu avec 83 voix face à Hacène Guédri, 55 voix.

Les résultats connus , tous les Socialistes d’Amiens appellent au Rassemblement et à l’Unité face à la crise très grave dont la population subit très durement les conséquences: le chomage, la précarité de l’emploi, la violence urbaine, et le développement de la très grande pauvreté.

 

Share Button

Réunion des Elus Socialistes, Samedi 04 Février, Fédération du Parti Socialiste d’Amiens

Share Button
We cannot display this gallery

Voeux du Maire Gilles Demailly, au Cirque d’Amiens, le Jeudi 13 Janvier 2011

Gilles Demailly, Maire d'Amiens et Président d'Amiens Métropole

Monsieur le Préfet
Monsieur le Député
Monsieur le sénateur
Monsieur le président du Conseil Général
Mesdames et messieurs les Elus,
Mesdames et Messieurs,

 


C’est un plaisir pour moi d’être avec vous ce soir, dans ce lieu magique qu’est le Cirque Jules Verne, pour la traditionnelle cérémonie des vœux.
Vous êtes nombreux et je souhaite vous remercier chaleureusement de votre présence qui témoigne de votre attachement à notre ville. La politique ambitieuse que nous menons ne saurait aboutir sans votre engagement.

C’est ensemble, que nous construisons notre métropole de demain. Une capitale régionale dynamique, attractive et solidaire.

C’est ensemble, que nous devons œuvrer afin que les valeurs de solidarité, de mixité et justice sociales, de développement durable soient plus que jamais au cœur de nos projets.

C’est, ensemble, enfin, que nous relèverons ces défis malgré la crise et des réformes qui nous pénalisent énormément.

Car nous rencontrons, comme la plupart des communes et agglomérations françaises, de nombreux obstacles qui entravent notre action.
La suppression de la taxe professionnelle qui représentait 80% des ressources fiscales de la métropole ; le non dynamisme de sa compensation qui dénie la progression annuelle de l’ancienne taxe mais aussi le gel des dotations de l’Etat qui correspond, lorsque l’on prend en compte l’inflation, à une baisse de nos recettes ; les difficultés pour les autres collectivités à maintenir leur contribution dans différents domaines ; bref la situation est réellement difficile.
Nous y faisons face autant que possible au niveau de la ville  mais pour la métropole, nous nous retrouvons dans une impasse et nous avons été amenés à prendre des décisions douloureuses mais que nous assumons collectivement.

Jamais je n’accepterai de faire le choix du renoncement, de décliner, de nous effacer définitivement devant les agglomérations qui nous entourent comme Paris et Lille mais également Reims et Rouen qui ne nous attendront pas.

Jamais je n’encouragerai le repli sur soi même.

Jamais je ne renoncerai à l’avenir.

Continuer la lecture de Voeux du Maire Gilles Demailly, au Cirque d’Amiens, le Jeudi 13 Janvier 2011

Share Button