Archives de catégorie : L.G.V

Paris-Londres, en T.G.V, par Amiens, en 2heures 30, c’est fini !

Le rapport du Conseil d’orientation des infrastructures a officiellement recommandé l’abandon de l’électrification de la section ferroviaire Amiens-Rang-du-Fliers.

Cette nouvelle est passée inaperçue…Le Courrier Picard, même, qui s’en est fait l’écho le 11 Février 2018 dernier, ne fait pas état des véritables enjeux de cette modernisation ferroviaire.

Il y est question des 83 KM à électrifier entre Amiens et Rang-du-Fliers pour un coût de 222 millions d’€, que l’Etat ne veut pas débourser. Et, aussi des 10 rames bi-modes (diesel et électrique) que Bernard Cazeneuve, en 2017, avait promises pour remédier à l’humiliant changement de motrices, à Amiens, afin de passer de l’électrique au diesel (8 minutes).

Et pourtant ! Qui se souvient du projet de faire passer une L.G.V (Ligne à grande vitesse) par Amiens, venant de Paris et allant à Calais ? Qui se souvient que ce TGV devait mettre Londres à 2h30 de Paris et concurrencer l’avion, en permettant aux Londoniens et Parisiens d’aller de centre ville à centre ville ? Qui se souvient que l’ancien Conseil Régional du Nord Pas de Calais a réalisé la mise aux normes des voies Rang- du –Fliers- Calais pour pouvoir équiper facilement en caténaires les futures lignes à électrifier ?

On peut, certes, se féliciter que la Région Hauts de France ait voté la poursuite des études de ce projet, mais elle a signifié, également, qu’elle ne ferait rien au-delà, sans l’appui de Réseaux Ferrés de France et de l’Etat.

Alors, on peut se poser une question. Continuer la lecture de Paris-Londres, en T.G.V, par Amiens, en 2heures 30, c’est fini !

Share Button

LGV Picardie Roissy confirmé par le Ministre des transports Frédéric Cuvillier

ScreenShot017

Share Button

Barreau Creil-Roissy: projet validé

Le ministre des Transports Frédéric Cuvillier a annoncé mercredi qu’il avait retenu le tracé d’un projet de liaison ferroviaire entre Amiens et Roissy, d’un coût de 306 millions d’euros, qui facilitera grandement les trajets en train entre la Picardie et la région parisienne et au delà.

De passage à Amiens, M. Cuvillier a informé le maire de la ville, Gilles Demailly, et le président de la Région Picardie, Claude Gewerc, qu’il validait « le barreau ferroviaire de 7 km qui permettra de relier la ligne Paris-Creil-Amiens à la LGV d’interconnexion ouest de l’Île-de-France à Roissy », selon un communiqué.   Cette liaison permettra aux Picards de gagner directement l’aérogare de Roissy-Charles-de-Gaulle ou de contourner Paris sans avoir à changer de gare dans la capitale ou à se rendre dans la gare TGV de Haute Picardie, dite « des betteraves », entre Saint-Quentin et Amiens.

En effet, explique le communiqué, « ce barreau ferroviaire permettra de relier Amiens et Creil (Oise) au vaste réseau de lignes à grande vitesse vers Lyon et Marseille, Strasbourg ou encore Nantes et Bordeaux, grâce à des TGV directs empruntant le contournement de la capitale par Roissy et Marne-la-Vallée », ce qui devrait permettre de gagner une demi-heure. Des TER circulant sur cette liaison simplifieront aussi la navette quotidienne de Picards travaillant dans la zone de Roissy.

« Je ne veux pas marcher sur les platebandes de la commission « Mobilité 21″ (chargée de hiérarchiser les projets concernant les infrastructures de transport ndlr), mais il y a des évidences qui s’imposent et c’est le cas de ce barreau Roissy-Picardie », a déclaré le ministre à la presse.   La commission Mobilité 21 présidée par le député-maire de Caen, Philippe Duron, devrait rendre ses conclusions d’ici à la fin juin.  Restera à évaluer l’impact environnemental des travaux dans le cadre de la future enquête publique.

Share Button