Archives de catégorie : Lutte contre la misère

Sommet Franco-britannique à Amiens, le 03 Mars 2016

Le Président de la République, François Hollande et le Premier ministre britannique, David Cameron, se rendront jeudi à Amiens (80), pour le 34e Sommet franco-britannique. Au programme : le Brexit, Calais et la préparation des commémorations du centenaire de la bataille de la Somme.

Avant le début du sommet, MM. Hollande et Cameron se recueilleront au Mémorial britannique de Pozières, à l’occasion du centenaire de la bataille de la Somme et déposeront une gerbe au pied de la croix du Souvenir. En cette année du centenaire de la bataille de la Somme, ils déposeront une gerbe au pied de la croix du Souvenir. Ils ne manqueront pas d’évoquer les préparatifs des cérémonies du centenaire prévues le 1er juillet au Mémorial de Thiepval en présence du prince William et de son épouse Kate.

Les deux hommes se retrouveront ensuite à la préfecture de la Somme à Amiens pour s’entretenir sur les sujets d’actualité, notamment le Brexit et la situation des migrants à Calais.

Le Brexit

L’abréviation Brexit (« British exit ») fait référence à l’hypothèse d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Au printemps 2015, lors de sa campagne pour briguer un second mandat de Premier ministre, David Cameron avait promis d’organiser un référendum sur le maintien ou non de son pays dans l’UE. Il s’agissait alors de satisfaire une frange des Conservateurs hostiles à l’Union européenne et de bloquer la progression dans les sondages du parti eurosceptique UKIP.

Continuer la lecture de Sommet Franco-britannique à Amiens, le 03 Mars 2016

Share Button
We cannot display this gallery

Gilles Demailly soutient les associations engagées contre la remise en cause du P.E.A.D

Les 7 et 8 février prochain, le Conseil Européen examinera le remplacement du Programme Européen d’Aide aux plus Démunis (PEAD), remis en cause par plusieurs pays, par un Fonds d’aide aux personnes les plus démunies. Ce changement reviendrait à diminuer de 130 M€ chaque année l’aide aux personnes les plus en difficulté.

C’est pourquoi plusieurs associations du réseau d’aide alimentaire se sont réunies hier devant l’Hôtel de Ville d’Amiens pour manifester leur opposition au projet et rappeler que le PEAD permettait de nourrir chaque année 18 millions d’Européens, dont 4 millions de Français, qui viennent chercher une aide alimentaire au Secours populaire, à la Croix-Rouge, aux Restos du Cœur et dans les Banques alimentaires.

Le maire d’Amiens Gilles Demailly est allé saluer ces associations dont il partage l’opposition à cette diminution, incompréhensible dans un contexte de crise économique. Il appellera d’ailleurs les élus d’Amiens, lors du conseil municipal qui les réunira ce 7 février, à voter un vœu dénonçant la fin du PEAD.

Share Button

Emplois d’avenir : 37 offres en ligne sur amiens.fr/emploi

Ce vendredi 30 novembre, la Communauté d’agglomération d’Amiens Métropole a mis en ligne sur amiens.fr/emploi 37 offres d’emplois d’avenir. Il s’agit d’une première vague d’offres (premiers recrutements dès janvier), que complètera la collectivité courant 2013 pour parvenir à une offre globale d’au moins 80 emplois.

Amiens Métropole considère que les emplois d’avenir doivent être perçus comme un tremplin vers l’emploi pérenne, et non comme une variable d’ajustement du personnel. C’est pourquoi elle s’est attachée à proposer des emplois qui répondent à des besoins nouveaux, et qui sont donc amenés à se développer dans un futur proche. C’est pourquoi, aussi, elle a prévu un fort accompagnement au quotidien des jeunes recrutés afin d’assurer la réussite de leurs parcours dans l’emploi Continuer la lecture de Emplois d’avenir : 37 offres en ligne sur amiens.fr/emploi

Share Button

La misère est violence: refusons la!

Share Button

Terminer le mois avec 50 à 150€, devant soi

« La France est toujours en état d’usure psychique et la crise accentue forcément ce sentiment. Il y a aujourd’hui 12 à 15 millions de personnes pour qui les fins de mois se jouent à 50 ou 150 euros près. »
estime le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Jean-Paul Delevoye, dans un article mercredi dans Le Parisien. Selon l’Insee, la France métropolitaine comptait 8,2 millions de personnes vivant avec moins de 954 euros par mois en 2009 – le seuil de pauvreté -, contre 7,8 millions en 2008.
« Nous avons procédé […] à des rapprochements avec le nombre de personnes traitées par les commissions de surendettement, les découverts bancaires, les retenues sur salaires, les crédits revolving, etc. », explique M. Delevoye. 12 millions de personnes au moins « ont des fins de mois extrêmement difficiles ». Parmi les raisons de cette précarité, le président du CESE avance « les ruptures de vie de plus en plus fréquentes » (divorce, maladie, licenciement, perte de son logement…). Il évoque également des habitudes dispendieuses de consommation, dans la téléphonie mobile notamment, au détriment de « dépenses essentielles » dans certaines familles.

Share Button
We cannot display this gallery