Archives de catégorie : Enfance

Amiens perd ses habitants….

Amiens n’est pas une ville attractive. Le dernier recensement de l’INSEE constate qu’Amiens a perdu des habitants entre 2010 et 2015(-0,1%); au profit des communes périurbaines.

Amiens compte, en 2015, 132.874 habitants soit -0,1%, par rapport à 2010. Les communes périurbaines de moins de 2000 habitants en gagnent, au point qu’elles représentent presque la moitié des 571.879 habitants de la Somme.
C’est ce qu’on appelle une urbanisation en tâche d’huile. Celle ci implique des trajets pendulaires des Amiénois qui travaillent à Amiens et l’appel à des infrastuctures adaptées: allongement des trajets de bus, crêches,écoles, services de police et d’incendie, maison de retraite, école de proximité….
Dans le même temps, les centres ville se desertifient. Les Municipalités tentent y remédier en jouant sur le stationnement gratuit,en surface où en parking souterrain, sur le prix des transports collectifs, sur la localisation des lieux de culture et d’Enseignement… Continuer la lecture de Amiens perd ses habitants….

Share Button

Chalet de Noël: L’UNICEF hors des voies de passage

La Municipalité s’enogueillit d’être une ville »Ami des enfants »(label qu’elle a obtenu lors du mandat précédent) et d’avoir été choisie comme « Capitale Européenne de la Jeunesse », en 2020.

Certes. Mais alors, pourquoi le chalet de Noël de l’UNICEF, se trouve relégué place René Goblet, face à la statue du Général Leclerc et au sapin de Noêl, en dehors du passage principal des chalands, qui vont directement de la rue des 3 cailloux à la rue de Noyon, sans faite de détours par la place?

C’est vraiment pénaliser une organisation humanitaire mondiale , dont l’argent récolté sert aux enfants en détresse du Monde.C’est déjuger une prise de position municipale affichée, d’être aux côtés des enfants d’Amiens et de tous pays. C’est privilégier le secteur marchand par rapport au secteur social et solidaire.

Bien sûr, le chalet nous est offert par la Municipalité. Nous les remerçions, pour ce geste. Mais faut-il pénaliser, pour autant, une association dont les ressources, au niveau de la Somme, dépendent autant des ventes du chalet de Noêl qui, si elles chutent à cause de l’emplacement, seront au détriment, non seulement des enfants de la Ville, du Département, mais aussi de ceux du Monde entier.

Jean-françois Liquier

Share Button

Mineurs, sans toit, ignorés de la loi

Plusieurs organisations caritatives, dont la Cimade, RESF, et RSA(Réseau Solidaire Amiénois), l’UNICEF Somme…. se sont regroupées devant les services départementaux de l’aide à l’enfance pour dénoncer l’inertie des pouvoirs publics vis à vis des jeunes mineures migrants, qui dorment dans la rue, faute de place dans les centres d’hébergement.
Un Cas, pour illustrer: un jeune mineur accompagné par un membre de RESF s’est rendu dernièrement à l’Aide Sociale à l’Enfance(ASE), du Conseil départemental de la Somme. Les services ont mis fortement en doute l’authenticité de la copie du passeport que le jeune présentait et son âge réel. Ils ont refusé d’instruire son dossier et l’ont remercié. Le militant de RESF l’a conduit, alors, au Commissariat central, qui l’a pris en charge, et logé dans un centre, en dehors d’Amiens.

Combien sont-ils dans ce cas?

Mr Laurent Saumon, Psdt du Conseil Départemental, sollicité, n’a pas souhaité nous recevoir

Share Button

Nouvelle école Maternelle Rosa Bonheur, à la « Salamandre »

 

Ecole maternelle Rosa Bonheur
Ecole maternelle Rosa Bonheur

            En plein quartier de la Salamandre(Sud Est de la Ville), Le Maire d’Amiens, DSC02124Gilles Demailly, a inauguré une école Maternelle « Rosa Bonheur », du nom de cette femme, peintre animalier, du 19ème Siècle, qui défraya la chronique par son comportement peu conforme aux canons de l’époque.

Cet ensemble a été financé en grande partie par l’Etat, via l’ANRU (Agence Nationale de Rénovation Urbaine), d’où la présence de la sous préfète, et par le Conseil Général, représenté par Pascal Demarthe, Vice-président. L’ANRU a financé dans le quartier, la démolition des Tours Daudet, Le Parc de la Salamandre, et la rénovation de Philéas Lebègue.

Soixante dix élèves (3 classes) quitteront leur maternelle actuelle, Victorine Autier, pour intégrer Rosa Bonheur, à la rentrée des vacances de Février 2014. De nombreuses familles avaient été invitées à visiter les locaux et l’admiration se lisait dans leurs yeux : murs en béton lasuré, toit végétalisé, grandes baies vitrées partout laissant passer la lumière et permettant de voir, à la fois, le ciel et la terre.

« C’est magnifique ! », me confiait une mère poussant un landau.

Souhaitons longue vie à cette école. Jean-françois Liquier

Share Button

Conférence de presse de rentrée de Gilles Demailly

Gilles demailly 23 01 13A la veille du mois de septembre, Gilles Demailly, maire d’Amiens et président d’Amiens Métropole, dresse la revue des dossiers en cours de réalisation et des projets en voie de finalisation tant pour la ville d’Amiens que pour la Métropole. Ces dossiers feront l’objet d’un travail assidu des élus et des services jusqu’aux échéances électorales des Municipales et ont vocation à se poursuivre au-delà pour ceux qui ne pourront être achevés à cette date.  Ils ont tous été votés en Conseil municipal ou en Conseil Métropolitain et sont soutenus par la très grande majorité des élus de toutes sensibilités. Cela illustre le fonctionnement démocratique des collectivités : en début de mandat les élus poursuivent, sauf de rares exceptions, les projets engagés. Rares sont par ailleurs les projets d’envergure qui peuvent être conçus, étudiés, votés et achevés sur la durée d’un seul mandat… Les dossiers évoqués ci-dessous s’inscrivent dans la continuité de ce qui a été réalisé depuis mars 2008 et sont en cohérence avec les priorités que se sont assignés le maire-président et les élus. Ils traduisent la politique volontariste menée pour lutter inlassablement contre Continuer la lecture de Conférence de presse de rentrée de Gilles Demailly

Share Button