Archives de catégorie : Goodyear

Amiens perd ses habitants….

Amiens n’est pas une ville attractive. Le dernier recensement de l’INSEE constate qu’Amiens a perdu des habitants entre 2010 et 2015(-0,1%); au profit des communes périurbaines.

Amiens compte, en 2015, 132.874 habitants soit -0,1%, par rapport à 2010. Les communes périurbaines de moins de 2000 habitants en gagnent, au point qu’elles représentent presque la moitié des 571.879 habitants de la Somme.
C’est ce qu’on appelle une urbanisation en tâche d’huile. Celle ci implique des trajets pendulaires des Amiénois qui travaillent à Amiens et l’appel à des infrastuctures adaptées: allongement des trajets de bus, crêches,écoles, services de police et d’incendie, maison de retraite, école de proximité….
Dans le même temps, les centres ville se desertifient. Les Municipalités tentent y remédier en jouant sur le stationnement gratuit,en surface où en parking souterrain, sur le prix des transports collectifs, sur la localisation des lieux de culture et d’Enseignement… Continuer la lecture de Amiens perd ses habitants….

Share Button

Le film de Mourad Lafitte sur Goodyear: Liquidation, au festival du film d’Amiens

Share Button

Goodyear Amiens: 2 ans de prison requis en appel, mais sans prison ferme

Le procureur de la République, en jugement d’appel, a requis deux ans de prison avec sursis pour les 08 ouvriers de Goodyear, qui avaient séquestré, sans violence, deux cadres de l’Usine d’Amiens, en 2014.

Cette peine est substitutive de celle prononcée, en première instance, qui était de 24 mois de prison, dont 9, fermes.

Cette dernière condamnation était scandaleuse. Elle faisait fi de 7 ans de lutte des Goodyear pour obtenir, d’abord, de bonnes conditions de travail (refus des 4×8), puis le maintient de l’emploi pour tous, malgré les offres de reprise de l’Américain Taylor, du groupe Titan, qui souhaitait ne reprendre qu’une partie des salariés travaillant aux pneus agricoles.

Nous étions quelques uns à être avec le millier de militants CGT, qui sont venus les 19 et 20 Octobre, soutenir les Goodyear, au Parc Saint Pierre. Notre parti ne doit pas abandonner les luttes sociales. Nous devons défendre le syndicalisme, qui est si durement attaqué par la droite. Le syndicalisme est indispensable en France. Nous devons le réaffirmer. Nous ne voulons pas que la violence des patrons qui, très tôt, ont condamné Goodyear en n’investissant pas un euro dans l’usine d’Amiens, s’exerce à l’encontre des salariés, qui, pour certains, ont travaillé plusieurs dizaines d’années dans l’usine et que l’on jette comme des kleenex.

Le jugement définitif sera rendu le 11 Janvier 2017.Soyons nombreux pour les soutenir ?

Jean-françois Liquier

Share Button

Huit salariés de Goodyear condamnés à de la prison ferme

La condamnation des 8 salariés de Goodyear est inique

La condamnation des 8 salariés de Goodyear à 9 mois de prison ferme est une injustice. La séquestration des deux cadres de l’entreprise qui a motivé le jugement a été brève (moins de tente heures) et sans violence. Les victimes ont retiré leur plainte et c’est le Ministère Public qui a décidé unilatéralement de les poursuivre en justice.

Le Tribunal d’Amiens a-t-il pris en compte le passé des syndicaliste CGT inculpés ? A-t-il seulement considéré la longue lutte que ceux-ci ont menée pendant 8 ans pour sauver leur emploi. A-t-il encore vu que l’action syndicale a été modératrice, que la violence des salariés de l’entreprise aurait pu être beaucoup plus fréquente et forte, si le syndicat n’avait pas été là pour tempérer la colère légitime des Goodyear ?

« Pas de violence ! », a été le leitmotiv de Mickaël Wamenn, leader syndical CGT.

Peut-on reprocher à des salariés d’essayer de sauver leur emploi ? Peut-on leur reprocher d’avoir refusé, il y a 3 ans, le travail en 4×8, qui a été accepté par les ouvriers de Dunlop, mais qui mettait en place une organisation du travail extrêmement pénible pour les salariés, conditions dignes du 19ème siècle ?

Ce Jugement est inique. Il va faire jurisprudence. La condamnation des salariés qui défendent leur droit va être confortée par les « attendus » du Juge d’Amiens.

Nous devons nous battre pour que l’Appel, qui va être interjeté, revienne sur cette décision de première instance. Nous devons être présents au moment de l’Audience pour signifier que nous soutenons les salariés de Goodyear, comme nous l’avons toujours fait, et que nous n’acceptons pas une régression du droit social dans notre pays.

Jean-françois Liquier

Share Button

Goodyear Amiens : le démantèlement des machines suspendu

Le tribunal de grande instance d’Amiens a suspendu lundi 8 juin le démantèlement de l’outil de travail de la filière agraire de l’usine Goodyear. Cette suspension avait été demandée par la CGT dans l’attente de l’examen du projet de reprise en société coopérative par une partie des anciens salariés.

Share Button