Archives de catégorie : Législatives

Non, le Parti Socialiste n’est pas mort!

Non, le Parti Socialiste n’est pas mort… Après le deuxième tour des législatives, de nombreux commentateurs ont annoncé la mort du PS, comme l’avait fait B.H.L, après les Présidentielles de 2007, ou M. Valls, après le Congrès de Reims, en 2008.
Il sera temps, lors de notre prochain Congrès, à l’Automne, de faire le bilan de ces 6 mois d’élections et d’en tirer tous les enseignements pour l’avenir de notre parti.

Avançons, cependant, quelques idées.

La « vieille maison », s’est transformée, au fil des conquêtes électorales passées, en une série d’appartements cloisonnés, où l’idéologie, la réflexion passaient bien après le choix du candidat le meilleur pour la prochaine élection. Les courants, qui étaient, au départ, une richesse d’idées partagées, se sont transformées en « écurie » pour tel ou tel candidat, avec un affrontement souvent violent, pour triompher, mettant en avant le nombre de ses partisans, dont tel ou tel pouvait de prévaloir.

 

Continuer la lecture de Non, le Parti Socialiste n’est pas mort!

Share Button

Ch. Taubira est venue soutenir la gauche unie à Amiens

Ch. Taubira est venue Mercredi dernier soutenir la Gauche unie à Amiens. Elle a réaffirmée que les Partis politiques avaient leur rôle à jouer dans la vie politique française, contrairement à ce que « République en marche » tendaient à démontrer en disqualifiant la droite et la gauche française, dans un même mouvement. Elle n’approuve pas sans les condamner les militants de droite ou de gauche qui ont rejoint E. Macron, car elle se demande qu’elles sont les valeurs auxquels ils tiennent et qui les ont fait adhérer à tel ou tel parti politique. La fidelité en politique est une vertu qui s’oppose à l’opportunisme et au carrièrisme.

Jean-françois Liquier

Share Button

Legislatives 2ème circonscription: tous sur le pont!

Share Button

Benoit Hamon soutient les candidats samariens de la gauche unie

Benoit Hamon est venu, ce Lundi 29 Mai, à Amiens pour soutenir les candidats de la Gauche unie, des 5 circonscroptions de la Somme. Il s’est félicité de l’union des forces de Gauche dans le département samarien. Il a rappelé que sa campagne présidentielle avait émis la seule idée originale:  le revenu universel d’éxistence, idée que la patron de facebook, avait reprise, dernièrement devant les élèves de Harvard. Il a encouragé tous les candidats à rester eux mêmes fidèles à leur convictions, et ne pas écouter les sirènes du nomadisme politique, qu’écoutent les carrièristes de tous bords. Continuer la lecture de Benoit Hamon soutient les candidats samariens de la gauche unie

Share Button

Le nomadisme politique: une façon de faire carrière?

Des exemples locaux et nationaux montrent que le nomadisme politique a fait des adeptes chez nos élites politiques.

Edouard Philippe, le premier ministre, et Barbara Pompili, la candidate « En marche » aux élections législatives prochaines dans la deuxième circonscription d’Amiens, en sont des exemples.

Pour le premier, Maire d’une ville communiste, c’est d’abord Michel Rocard, puis l’UDI, enfin République en marche.

Pour la seconde, c’est EELV, puis Parti Ecologique dans un gouvernement socialiste, enfin République en marche, dont la préoccupation écologique n’est pas, même si elle existe, une priorité.

On me dit : « Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ».

Certes. Mais j’ai bien peur que derrière cette barrière respectable, se cache un opportunisme qui ne dit pas son nom, au service d’une carrière politique, qui penche toujours du côté du manche.

Qu’en est-il, en effet, des convictions ? Qu’en est-il des valeurs que l’on veut défendre et que l’on disait inscrites dans le marbre ? Elles disparaissent ou se renforcent au gré des majorités qui existent dans notre pays. Elles s’adaptent au plus offrant et pourfendent, aujourd’hui, les valeurs qu’elles chérissaient, hier.

Les citoyens ne sont pas dupes. Ils distinguent sans problème l’eau froide de l’eau chaude et l’eau tiède, qui n’est ni l’une ni l’autre. Ils respectent ceux qui sont constants dans leurs idées et n’ont que peu de considération pour ceux qui pratiquent le nomadisme politique de droite ou de gauche au gré de leurs intérêts.

Jean François Liquier

Share Button