Archives de catégorie : Energie

Les embarras d’Amiens

La ville d’Amiens est pleine de travaux, qui desorientent les habitants, les obligeant à faire de nombreux détours pour arriver à leur destination.

Y-a-t’il des panneaux explicatifs sur la nature des travaux entrepris ? Les amiénois savent-ils que c’est pour le B.H.N.S (Bus à Haut Niveau de Service) ?

Les tranchées, rus Alexandre Dumas ? Sont-ce pour le réseau de chaleur, pour la fibre optique ?

Tout se passe comme si les citoyens n’avaient pas à savoir ce qui embarrasse leur rue.
Et les commerçants ? rue de la 2ème DB, du Général Leclerc, Delattre de Tassigny, ils n’ont que leurs yeux pour pleurer. Auront-ils une subvention d’exploitation à la hauteur de leur perte de clientèle ? Le bruit, la poussière a-t-il un prix ? Continuer la lecture de Les embarras d’Amiens

Share Button

Barbara Pompili: Conférence-débat sur l’avenir de la planète

Barbara Pompili, députée écologiste de la Sommme
Barbara Pompili, députée écologiste de la Sommme
Share Button

Y-a t’il trop d’éoliennes dans la Somme?

Le débat est ouvert.Les départementales échauffent les esprits. Pour ma part, j’observe que le grand absent dans la contreverse est l’équilibre énergétique de la France. Avec un nucléaire réduit à 50%, un approvisionnement en energie non renouvelable qui se réduit, malgré l’apparente abondance du pétrole dans la conjoncture actuelle, comment satisfaire nos besoins en energie dans les décennies futures? l’éolien est une partie de la réponse même si il ne doit pas être le prétexte à l’enrichissement sans cause des opérateurs et un deni de démocratie pour les citoyens concernés.

Jean-françois Liquier.

Ci joint la position de Christan Manable, sénateur, Président sortant du Conseil général de la Somme

Mesdames, Messieurs, J’ai lu avec beaucoup d’attention votre correspondance qui relaie les inquiétudes des riverains des actuels, ou potentiels champs d’éoliennes de notre département.
De ce qu’ai j’ai pu entendre de nos concitoyens et ce qui, je crois, fait débat, c’est un sentiment assez partagé d' »invasion » du territoire, avec de nouvelles éoliennes construites régulièrement et de nombreux projets à venir visibles grâce aux « mats de tests » établis ici ou là. Continuer la lecture de Y-a t’il trop d’éoliennes dans la Somme?

Share Button

Pour qui souffle le vent ? Une approche territoriale des énergies renouvelables

ScreenShot009Le livre de François Cosserat,Président du Mouvement National de Lutte pour l’Environnement, paru en Juin 2013, pose deux questions essentielles: Comment la transition énergétique peut-elle corriger les erreurs du passé et nous amener vers une autre manière de produire et de consommer, vers d’autres relations sociales? Signature du livre, samedi 09 Novembre, de 16 à 18h, Librairie « Pages d’Encre », 1, rue des chaudronniers, à Amiens.

 

comment la production de l’électricité, reine des

 

Share Button

Amiens veut devenir la capitale du stockage de l’énergie du futur

Jean-Marie TarasconJean-Marie Tarascon veut faire d’Amiens la capitale du stockage de l’énergie:  » Notre pays doit rester à la pointe de l’innovation, tout en étant capable de développer lui même les applications industrielles »

Parmi les 34 plans pour la « Nouvelle France industrielle », dont les chefs de projet ont été présentés hier au ministère du Redressement productif, figure la question du stockage de l’énergie. Un domaine stratégique où la France doit garder son avance en matière de recherche, selon le professeur Jean-Marie Tarascon, directeur du Réseau sur le stockage électrochimique de l’énergie (RS2E), à Amiens. «  L’histoirene doit pas se répéter. Notre pays doit rester à la pointe de l’innovation, tout en étant capable de développer lui-même les applications industrielles», insiste ce pionnier. Auteur d’un rapport sur la question en 2010, Jean-Marie Tarascon a obtenu du ministère de la Recherche, la création d’un institut dédié, le Hub du stockage de l’énergie, qui sera prochainement intégré à l’université de Picardie Jules- Verne et regroupera les principaux acteurs académiques et industriels. Cette plate-forme s’étendra sur plus de 5.000 m2 et coûtera 22 millions d’euros, financés principalement par la région Picardie. «  Outre des équipements lourds, cette structure sera dotée de laboratoires communs pouvant accueillir les chercheurs, un amphithéâtre et des espaces conviviaux pour faciliter les échanges. L’objectif est d’en faire le MIT de l’énergie au niveau français », indique un porte-parole du Conseil régional de Picardie. L’axe central de R&D du Hub sera la nouvelle génération des batteries, assez puissantes pour stocker l’énergie éolienne ou photovoltaïque et assez légères pour porter le développement des voitures électriques. « La France doit être un leader sur les technologies bio-sourcées face au Japon, à la Corée ou la Chine qui tentent aussi de s’imposer dans ce domaine », estime Jean-Marie Tarascon.

Share Button