Archives de catégorie : Déplacement

Les embarras d’Amiens

La ville d’Amiens est pleine de travaux, qui desorientent les habitants, les obligeant à faire de nombreux détours pour arriver à leur destination.

Y-a-t’il des panneaux explicatifs sur la nature des travaux entrepris ? Les amiénois savent-ils que c’est pour le B.H.N.S (Bus à Haut Niveau de Service) ?

Les tranchées, rus Alexandre Dumas ? Sont-ce pour le réseau de chaleur, pour la fibre optique ?

Tout se passe comme si les citoyens n’avaient pas à savoir ce qui embarrasse leur rue.
Et les commerçants ? rue de la 2ème DB, du Général Leclerc, Delattre de Tassigny, ils n’ont que leurs yeux pour pleurer. Auront-ils une subvention d’exploitation à la hauteur de leur perte de clientèle ? Le bruit, la poussière a-t-il un prix ? Continuer la lecture de Les embarras d’Amiens

Share Button

Le stationnement des voitures à la citadelle

La citadelle Octobre 2015La Municipalité communique beaucoup sur l’absence de stationnement voitures pour les étudiants de la future université de la Citadelle. « Personne ne s’est préoccupé de ce problème jusqu’à aujourd’hui », fulmine Alain Gest,visant l’ancienne Municipalité de Gilles Demailly. Il manquerait 880 places de stationnement, selon lui, ne serait-ce que pour les personnels de l’Université.

Dont acte. Mr Alain Gest, ce n’est pas un oubli…. Continuer la lecture de Le stationnement des voitures à la citadelle

Share Button

Le tram créera t’il de l’emploi local ?

DSC02195            Ce n’est pas un hasard si la dernière conférence de presse de Thierry Bonté,  avant le premier tour des municipales d’Amiens, s’est tenue dans les locaux de l’entreprise FAIVELEY, sur la Zone Industrielle Nord. Celle-ci est en effet un leader mondial des systèmes de freinage de matériel ferroviaire, implantée dans 26 pays, dont la République Fédérale Allemande. Elle a équipé plus de 2000 rames de tramway dans le monde.

        Le tram créera t’il des emplois et si oui, combien ?

Thierry Bonté(T.B) : le tram créera de 1500 à 2000 emplois, dans les bureaux d’étude, le B.T.P, la construction de logements, l’aménagement urbain…

Seront-ce des emplois locaux ?

T.B : Dans les appels d’offre de la ville, nous fragmenterons les lots pour que ceux-ci soient accessibles à des PME, notamment picardes.

Guillaume Lucas (Directeur de Faiveley-Amiens) : nous créerons 7 emplois, si le tram d’Amiens se fait. Par ailleurs, nous sommes optimistes pour l’avenir car un tram construit en appelle un autre. C’est le cas dans beaucoup de villes déjà équipées.

T.B : nous implanterons un centre de maintenance dans le sud d’Amiens. Il générera des emplois de remise à niveau du matériel ferroviaire et, par ailleurs, nous proposerons des emplois de conducteurs, très spécialisés. Des filières de formation sont déjà en place.

Le tracé du tram dans Amiens est-il définitif ?

T.B : Non. L’enquête publique qui se déroulera en 2015 pourra l’infléchir.

Le financement du tram est-il bouclé ?

T.B : Nous attendons le financement de l’Etat (30 millions) qui est très favorable à notre projet, depuis notre association avec Caen pour la commande de matériel. Les autres sources de financement sont le Versement Transport(V.T) des entreprises (35 millions), les subventions des collectivités locales et de l’Europe (20 millions) et l’emprunt auprès de la Caisse des Dépôts et Consignation(C.D.C), qui nous consentira un prêt à un taux exceptionnellement bas (1%). Pour finir, les 200 millions du tram sur 30 ans, c’est 2 à 3 millions par an de remboursement. C’est très supportable.

Share Button

Assises de l’Etoile ferroviaire à Longueau,

ScreenShot013ScreenShot014

Share Button

Tramway Amiens Métropole : Egis Rail réalisera la construction

TramwayVendredi 27 septembre, Amiens Métropole a retenu, suite à appel d’offres, pour être le mandataire du maître d’ouvrage de la première ligne du tramway d’Amiens Métropole, Egis Rail. Un marché de 200 millions d’euros  La société a réalisé en 2012 le tramway de Brest.

Egis Rail a également obtenu la maîtrise d’ouvrage pour les projets de l’agglomération de Caen. Egis Rail, anciennement SEMALY (société d’études du métro de l’agglomération lyonnaise), est une entreprise française fondée en 1968 pour la construction du métro de Lyon. Cette société est aujourd’hui l’une des principales entreprises françaises spécialisées dans l’ingénierie des transports urbains et transports ferroviaires, avec des réalisations en France et à l’export.  

Les missions du mandataire Egis Rail :   Egis Rail devra assurer le suivi administratif, financier et technique des études ainsi que la réalisation du projet. Amiens Métrople a défini ses besoins et souhaite le respect par le mandataire de ses attentes pour le tramway notamment en matière de délais.  

Une nouvelle étape pour le tramway d’Amiens Métropole :   La désignation du mandataire lance en effet la réalisation du marché : la première phase, d’une durée de huit mois, consiste en la finalisation des études préalables et s’achèvera par la désignation de la maîtrise d’œuvre au premier semestre 2014. Le maître d’œuvre conduira les études et procédures administratives ainsi que le suivi des travaux avec pour objectif une mise en service en mai 2019.

Share Button