Le tram créera t’il de l’emploi local ?

DSC02195            Ce n’est pas un hasard si la dernière conférence de presse de Thierry Bonté,  avant le premier tour des municipales d’Amiens, s’est tenue dans les locaux de l’entreprise FAIVELEY, sur la Zone Industrielle Nord. Celle-ci est en effet un leader mondial des systèmes de freinage de matériel ferroviaire, implantée dans 26 pays, dont la République Fédérale Allemande. Elle a équipé plus de 2000 rames de tramway dans le monde.

        Le tram créera t’il des emplois et si oui, combien ?

Thierry Bonté(T.B) : le tram créera de 1500 à 2000 emplois, dans les bureaux d’étude, le B.T.P, la construction de logements, l’aménagement urbain…

Seront-ce des emplois locaux ?

T.B : Dans les appels d’offre de la ville, nous fragmenterons les lots pour que ceux-ci soient accessibles à des PME, notamment picardes.

Guillaume Lucas (Directeur de Faiveley-Amiens) : nous créerons 7 emplois, si le tram d’Amiens se fait. Par ailleurs, nous sommes optimistes pour l’avenir car un tram construit en appelle un autre. C’est le cas dans beaucoup de villes déjà équipées.

T.B : nous implanterons un centre de maintenance dans le sud d’Amiens. Il générera des emplois de remise à niveau du matériel ferroviaire et, par ailleurs, nous proposerons des emplois de conducteurs, très spécialisés. Des filières de formation sont déjà en place.

Le tracé du tram dans Amiens est-il définitif ?

T.B : Non. L’enquête publique qui se déroulera en 2015 pourra l’infléchir.

Le financement du tram est-il bouclé ?

T.B : Nous attendons le financement de l’Etat (30 millions) qui est très favorable à notre projet, depuis notre association avec Caen pour la commande de matériel. Les autres sources de financement sont le Versement Transport(V.T) des entreprises (35 millions), les subventions des collectivités locales et de l’Europe (20 millions) et l’emprunt auprès de la Caisse des Dépôts et Consignation(C.D.C), qui nous consentira un prêt à un taux exceptionnellement bas (1%). Pour finir, les 200 millions du tram sur 30 ans, c’est 2 à 3 millions par an de remboursement. C’est très supportable.

Share Button
We cannot display this gallery

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *