La citadelle enfin rendue aux étudiants

L’Université de Picardie-Jule Verne dans les locaux de la Citadelle : enfin !

Le Courrier Picard relate la promesse d’Alain Gest, Président de la Métropole d’Amiens, de remettre les clés de la Citadelle à Mohammed Bensalem, Président de l’Université Picardie-Jules Verne, le 9 Février 2018, avec deux ans de retard et un dépassement de budget de 10 millions.

Certes. Pas un mot, cependant, sur la Municipalité précédente, conduite par Gilles Demailly, qui a initié le projet, choisi l’architecte Renzo Piano, provisionné les sommes nécessaires pour le réaliser.

C’est la règle du jeu. Une municipalité commence une réalisation d’une importance majeure pour la Cité et pleine d’avenir pour sa jeunesse, et une autre inaugure.

Ce qui est inquiétant, c’est le nombre de places de parking qui sont prévues par la nouvelle Municipalité : 800 places. C’est le « tout voiture » introduit dans un projet initial, qui n’en comportait aucune et pour cause : les transports collectifs, qui devaient assurer les déplacements des étudiants, misaient sur le tramway a proximité des salles de cours et des amphithéâtres.

Le BHNS le remplacera-il ? Pas sûr ! S’il passe trop loin, il ne remplira pas son rôle de transport privilégié des étudiants à partir des parcs relais Nord ou Sud. S’il est insuffisamment cadencé, il ne leur offrira pas une alternative à la voiture. Une opportunité de faire de la zone un ilot de paix, où seuls les transports doux auraient été permis est manquée.

On connait l’addiction de la droite pour la voiture, transport individuel coûteux, polluant et mangeuse d’espace urbain. La gauche, elle, a toujours été pour les transports collectifs, ce qu’elle a démontré, quand elle était aux affaires, avec « les lianes » de bus, que B.Fourré et A.Gest n’ont pas osé supprimer.

Alors, vivement 2020 (ou 2021 !), pour qu’Amiens respire !
Jean-françois Liquier

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *