Débrayages à Procter & Gamble Amiens

Une partie des salariés de Procter & Gamble (PG) à Amiens procédait à des débrayages mercredi, pour demander une augmentation de 50 euros pour tous les salariés et contre « le mal-être au travail », a indiqué à l’AFP une source syndicale.

Mécontents de l’issue des négociations salariales, le quart des équipes de nuit ont cessé le travail pendant deux heures, soit 48 salariés sur 200, selon Jocelyn Bédé, délégué syndical CFDT. Le mouvement se poursuivait avec les équipes de jour.

Selon le délégué, l’intersyndicale – composée également de la CGT, FO et la CFTC – a appelé à faire grève « contre le mal-être au travail, les salaires qui sont bloqués et toujours plus de travail et de pression ».

Jointe par l’AFP, la direction du site, qui emploie quelque 950 salariés, n’a pas souhaité s’exprimer.

Share Button
We cannot display this gallery

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.