Gilles Demailly soutient les associations engagées contre la remise en cause du P.E.A.D

Les 7 et 8 février prochain, le Conseil Européen examinera le remplacement du Programme Européen d’Aide aux plus Démunis (PEAD), remis en cause par plusieurs pays, par un Fonds d’aide aux personnes les plus démunies. Ce changement reviendrait à diminuer de 130 M€ chaque année l’aide aux personnes les plus en difficulté.

C’est pourquoi plusieurs associations du réseau d’aide alimentaire se sont réunies hier devant l’Hôtel de Ville d’Amiens pour manifester leur opposition au projet et rappeler que le PEAD permettait de nourrir chaque année 18 millions d’Européens, dont 4 millions de Français, qui viennent chercher une aide alimentaire au Secours populaire, à la Croix-Rouge, aux Restos du Cœur et dans les Banques alimentaires.

Le maire d’Amiens Gilles Demailly est allé saluer ces associations dont il partage l’opposition à cette diminution, incompréhensible dans un contexte de crise économique. Il appellera d’ailleurs les élus d’Amiens, lors du conseil municipal qui les réunira ce 7 février, à voter un vœu dénonçant la fin du PEAD.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.