L’opposition Municipale d’Amiens prend Rendez Vous pour 2020

L’opposition Municipale à la Mairie d’Amiens s’est réunie, le 31 Mars, dans la Salle des Provinces Françaises, à Etouvie, pour faire le point sur la politique menée par la droite au pouvoir, après deux ans de mandat.

Elle dénonce

1/ Les renoncements à de nombreux projets impulsés par la Municipalité de Gauche précédente

2/ l’absence de vision à moyen et long terme pour la Ville

Les renoncements :

a/   Le Tramway. Il était un projet structurant, qui faisait entrer Amiens dans la modernité. Il est remplacé par un bus à haut niveau de service(B.H.N.S), dont on peut craindre qu’il ne soit pas beaucoup plus performant que les bus actuels, car il ne sera pas en site propre et donc restera englué dans la circulation automobile.

b/   La 4ème piscine, à Etouvie, ne verra pas le jour. A la place, la piscine George Vallerey sera rénovée par une entreprise privée, et confiée à sa gestion pour 23 ans. L’opposition craint une inflation des prix. C’est, de plus, un choix idéologique pour la clientèle de la droite, qui habite majoritairement le Sud d’Amiens et un bras d’honneur à la population populaire d’Etouvie, qui ne part pas souvent en vacances.

c/ Le réseau de chaleur Sud est en panne. La droite cherche, depuis 2 ans, à mettre sur pied une SEM, qui a du mal à voir le jour.

L’absence de vision :

Les élus de l’opposition craignent qu’Amiens ne devienne une Ville de 2ème zone, après son inclusion dans la Grande Région « Nord de France ». Ils dénoncent l’absence d’une politique forte de la part des élus actuels pour compenser la perte de rayonnement de la Ville due à la perte de son statut de capitale régionale

Ils observent l’abandon du « Projet Amiens 2030 », qui traçait des perspectives du développement de la Ville à moyen et long terme. L’absence du Plan Habitat dans les préoccupations des élus de la Majorité. De même, pour le plan vélo, qui fait du sur place. Que dire, du projet Jeunesse et de la Politique Sportive qui ne retiennent pas l’attention de nos élus actuels de la Ville ?

Ce sont les militants des forces de gauches « Communistes, E.E.L.V, Socialistes », à proposer un programme alternatif pour 2020. Il est temps. 4 ans, c’est loin et proche, à la fois.

Jean François Liquier

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.