Vers la fin du déficit de la Secu?

Avec trois branches sur quatre à l’équilibre (retraite, famille, accident du travail), le régime général de la « Sécu » devrait présenter, en 2017, un solde négatif de « seulement » 400 millions d’euros, lié au seul déficit de la branche maladie. « Pour un budget de 500 milliards d’euros, c’est l’épaisseur du trait », estime Mme Touraine, qui compte bien faire de ce quasi-retour à l’équilibre un argument de poids de la prochaine campagne électorale.

« L’histoire de ce quinquennat, c’est la fin des déficits sociaux, lance-t-elle. La droite avait multiplié les franchises et creusé le déficit. Nous aurons sauvé la “Sécu”. »

En réalité, en ajoutant 3,8 milliards d’euros du Fonds solidarité vieillesse (FSV) – la structure qui verse les cotisations retraite de chômeurs et le minimum vieillesse –, le déficit global devrait atteindre encore 4,2 milliards d’euros en 2017, ce qui reste tout de même le meilleur chiffre depuis 2001. Le retour à l’équilibre serait alors prévu pour 2019.

D’après »Le Monde ».

 

Share Button

La Briqueterie vous invite……

screenshot002

Share Button

Emmanuel Macron démissionne du gouvernement…..

Emmanuel MacronC’est une demi-surprise. E.Macron a remis sa lettre de démission du gouvernement de M.Valls à François Hollande, hier, 30 Aout 2016.

Interviewé, le soir même, sur TF1, il n’a jamais voulu dire qu’il serait candidat aux Présidentielles des 23 Avril et 07 Mai prochains. C’est un secret pour personne. Il le sera. Tout le reste est tactique politicienne et brouillage médiatique.

Peut-on imaginer qu’il a l’aval de François dans cette affaire ? Ce n’est pas impossible. Mordre sur le centre, après avoir tenté de rassembler sur son nom la gauche plurielle, serait bien dans la ligne de notre Président sortant. Ce serait, en tous cas, plus fin que la stratégie de Ségolène Royal qui, en 2007, faisait des avances non dissimulées à François Bayrou, au grand dam de la Gauche du PS.

Ce qui est sûr, c’est qu’Emmanuel Macron a peu de chances d’accéder à la plus haute fonction de l’Etat. Continuer la lecture de Emmanuel Macron démissionne du gouvernement…..

Share Button

Primaires pour la Gauche, avant les Présidentielles de Mai 2017

Enfin une embellie dans la morosité ambiante, qui affecte singulièrement notre Parti, le Parti Socialiste.

Jean-Marie Cambadélis a annoncé qu’une Primaire des candidats de Gauche à l’élection présidentielle de 2017 aura lieu en Décembre 2016, dans le cas d’un rassemblement de toutes les forces de gauche, soit en janvier 2017, si le PS et le PRG sont seuls.

Que les choses soient claires : la victoire de la gauche en Mai 2017 est possible à deux conditions. La première est que toute la Gauche soit réunie. Deux formations manquent encore à l’appel. Le P.C et les Verts. Il n’est pas impossible qu’elles fassent le pas en avant pour participer aux primaires organisées par le PS et le PRG. Nous devons travailler en ce sens. Il est vrai qu’on ne voit pas comment elles renonceraient à une tribune politique audiovisuelle, aussi puissante qu’elle l’a été en 2011. Continuer la lecture de Primaires pour la Gauche, avant les Présidentielles de Mai 2017

Share Button

32 heures de travail par semaine : pourquoi pas ?

32 heures hebdomadaires  pourquoi pasPartout en Europe, les partis traditionnels sont en recul par rapport à l’extrême droite, dans les pays du Nord, ou à l’extrême gauche, dans ceux du Sud. L’exemple de l’Autriche est, à cet égard, significatif : le candidat aux élections présidentielles dans ce pays, l’écologiste Alexander Van der Bellen, a obtenu une très courte victoire, distançant son challenger d’extrême droite, Norbert Hofer, de seulement 0,6 point.

Les peuples ne font plus confiance aux partis politiques installés depuis la fin de la 2ème guerre mondiale. Les électeurs déclarent de plus en plus librement que la gauche et la droite, pour eux, c’est pareil. Le chômage ne se résorbe pas. La crise perdure. Les inégalités s’accroissent. Ils se réfugient dans l’abstention ou le vote pour les partis extrêmes.

En France, notre parti qui est au pouvoir fait l’objet de vives critiques. La plus fréquente est celle qui dénonce l’absence des valeurs de gauche dans la politique suivie par le gouvernement.

Justement. Puisque la politique de l’offre mise en œuvre par le Gouvernement Valls, au travers du « Pacte de responsabilité et de Solidarité » et le C.I.C.E, ont partiellement échoué, puisque nous sommes très loin du million d’emplois promis par le MEDEF. Continuer la lecture de 32 heures de travail par semaine : pourquoi pas ?

Share Button